jeudi , 23 mai 2019
Accueil / National / Je vous ai compris, mon Général !

Je vous ai compris, mon Général !

L’homme fort du régime demande au peuple une solution à la situation que vit le pays depuis le 22 février. Il faut d’abord préciser que c’est une crise ‘politique’ pour le pouvoir pas pour le peuple qui lui vit une crise économique depuis que les prédateurs ont tissé leur toile il y a plus de 20 ans. Sinon le peuple sur le plan des droits élémentaires il vient de recouvrer une normalité citoyenne (droit d’expression, droit d’opinion, droit de manifester, droit de réunion…) en s’appropriant tous les espaces publics : rues, places, plateaux de télés, sites de radios, journaux mêmes ceux ayant un fil d’attache publicitaire avec le pouvoir de l’ANEP.

Oui, dans le dernier discours du Vice-ministre de la défense il est clairement signifié une attente de propositions à même de sortir de cette impasse constitutionnelle dans les plus brefs délais. En somme nos articles (Plus rien ne sera comme avant), (la chute des 4B) et (le rêve du Hirak et le cauchemar du pouvoir) parus ici semblent avoir été lus par le Haut commandement militaire.

Aussi en attendant les mesures imminentes à savoir la démission du gouvernement Bedoui avec ses relents FLND et la dissolution du Parlement…du cadenas, le Chef de l’Etat intérimaire le dernier B doit annoncer sa démission et la remise des clefs au Conseil présidentiel choisi par le Hirak à la majorité.

Et que l’on nous nous dise pas que la constitution a été bafouée, le peuple a décidé ainsi :

1. La dissolution du Conseil constitutionnel

2. La dissolution du parlement

3. La dissolution du gouvernement

4. La démission du Chef de l’Etat intérimaire et transfert des pouvoirs au Conseil présidentiel composé de personnalités (trois (03) maximum qui représentent les partis politiques de toute obédience, la société civile/la rue mais qui ne postuleraient pas à la prochaine élection présidentielle ni au gouvernement d’union nationale transitoire.

5. Le remplacement du Chef de l’Etat-major après l’installation du conseil présidentiel

Les trois premières mesures peuvent s’appliquer immédiatement par l’actuel Chef de l’Etat ou après installation du Conseil présidentiel si une résistance de dernière heure est constatée.

Il appartiendra au Conseil présidentiel de légiférer par ordonnance, de nommer un gouvernement de technocrates restreint et de préparer la conférence nationale pour la nouvelle constitution qui sera adoptée par voie référendaire dans les plus brefs délais (pourquoi pas le 4 juillet 2019) qui sera suivie d’une élection présidentielle au meilleur des cas (1er novembre 2019) mais avant 2020.

Il est vrai d’autres décisions aussi importantes les unes que les autres seront prises au fur et à mesure en les priorisant en fonction des données que seule une présidence détient. En autre une commission indépendante pour la supervision des élections, la loi sur les associations et partis avec non appropriation du sigle FLN, code de l’information et de la publicité, le conseil de la magistrature…

La question des noms qui composeraient ce conseil présidentiel va se poser, je pensais que le casting allait commencer à mon premier article mais si la question est ouvertement posée la réponse serait rapidement donnée par le Hirak – à majorité bien sûr – ; l’unanimisme en politique est toujours très mal vu. Si impossible n’est pas français unanime n’est pas algérien.

Pour ce faire les figures politiques compétentes et intéressantes qui ne risquent pas de remporter une élection présidentielle peuvent se proposer aux nouvelles structures de transition – la seule condition est qu’elles n’aient pas soutenu les trois derniers mandats présidentiels dictatoriaux ou qu’elles aient réprimé nos concitoyens lors du printemps berbère ou d’octobre 88 ou de l’incarcération de plus de 5000 cadres ou encore des événements de Ghardaia…

L’Algérie dispose de compétences avérées et en plus patriotes invétérés qui ne demandent qu’à être sollicités pour se mettre à la disposition de leur pays juste pour une transition de quelques mois. C’est quoi quelques mois dans l’histoire d’une nation ? Pour la question de la durée c’est absolument rien mais pour ce qui est des actes durant ces mois c’est TOUT : une ALGERIE resplendissante.

Monsieur le vice-ministre de la Défense, le Hirak vous a compris !

Djamil Hadj Mohamed

Djamil Hadj Mohamed
Djamil Hadj Mohamed

Vérifiez également

ugta-sit-in

Célébration du 1er mai devant le siège de l’UGTA ; Sidhoum Saïd dégage !

La célébration de la fête des travailleurs du 1er mai a été bien particulière cette …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

blog lam dep | toc dep | giam can nhanh

|

toc ngan dep 2016 | duong da dep | 999+ kieu vay dep 2016

| toc dep 2016 | du lichdia diem an uong

xem hai

the best premium magento themes

dat ten cho con

áo sơ mi nữ

giảm cân nhanh

kiểu tóc đẹp

đặt tên hay cho con

xu hướng thời trangPhunuso.vn

shop giày nữ

giày lười nữgiày thể thao nữthời trang f5Responsive WordPress Themenha cap 4 nong thonmau biet thu deptoc dephouse beautifulgiay the thao nugiay luoi nutạp chí phụ nữhardware resourcesshop giày lườithời trang nam hàn quốcgiày hàn quốcgiày nam 2015shop giày onlineáo sơ mi hàn quốcshop thời trang nam nữdiễn đàn người tiêu dùngdiễn đàn thời tranggiày thể thao nữ hcmphụ kiện thời trang giá rẻ