lundi , 19 novembre 2018
Accueil / Local / MOSTAGANEM : UNE VERITE REVELEE SUR L’HISTOIRE DE NOVEMBRE AU DAHRA

MOSTAGANEM : UNE VERITE REVELEE SUR L’HISTOIRE DE NOVEMBRE AU DAHRA

Dans une rencontre fortuite à la Maison de la culture ’Abderahmane Kaki’ de Mostaganem, des mostaganemois et des invités des régions d’Oran, de Temouchent, de Chlef, de Relizane …sont venus commémorer à leur manière le 64ème anniversaire du déclenchement de la révolution. Si certains ont tenté de récupérer l’événement pour le compte d’une ‘coordination nationale de la société civile’ c’était peine perdue, la présence de la directrice des moudjahidine, d’une ex députée, de fille et fils de chahid sont venus mettre un point d’honneur sur un pan d’histoire du déclenchement de la révolution de novembre au Dahra.

La femme algérienne a de tout temps surpris le monde par son courage et son franc parler malgré les vicissitudes de la vie et les tentatives de soumission à un diktat religieux dépassé. Ouardia, une sexagénaire se lève, prend le micro et assène à une assistance houleuse : ‘le membre des 22 historiques Benabdelmalek Ramdane et 1er chahid de novembre s’est réfugié chez mon père Bordji Amar et la 1ère balle a été tirée entre 23h20/23h40 soit quelques minutes avant le 1er novembre 1954.

La salle se tait.

Elle poursuit : « Sans minimiser le sacrifice des héros de la révolution, l’histoire ne doit pas être travestie. Si Bordji Amar en tant que chahid appartient à l’histoire donc au patrimoine national, ne travestissez pas les actions de mon père ; ma responsabilité est double vis-à-vis de mon géniteur et vis-à-vis des générations futures pour lesquelles vous discourez depuis toute à l’heure ».

Aucune réaction des invités représentant les moudjahidine si ce ne sont des mots creux ressassés à volonté qui ont fait fuir cette même jeunesse qu’on accuse de s’en ficher du sacrifice de leurs aïeux.

Il aura fallu l’intervention d’un autre fils de chahid pour rétablir une autre vérité et apporter des éclaircissements sur la participation de Benabdelmalek Ramdane au Dahra.

La structuration du Dahra est l’œuvre d’un groupe de mostaganémois sous l’égide de Bordji Amar. Benabdelmalek Ramdane est venu se réfugier à l’ouest juste après la réunion des 22 à Clos-Salembier (El madania-Alger) ; il quitta le constantinois car semble-t-il traqué par la police coloniale ; on le conseilla de se rendre dans la région de Cassaigne (actuellement Sidi Ali) pour être pris en charge par le réseau de Bordji Amar.

Ce chef de réseau – se méfiant d’une quelconque tentative d’infiltration de la part de la police coloniale – nia toute implication dans la préparation d’une insurrection et renvoya l’émissaire d’où il venait et dépêcha son assistant Belhamiti Mohamed dit Bendhiba dans l’algérois pour rencontrer Bitat et se renseigner sur le prétendu réfugié.

Comprenant l’inquiétude de son interlocuteur et persuadé que ce dernier allait se renseigner auprès qui de droit, il lui communiqua son point de chute à savoir le gargotier Âmi Hamou en face du cinéma ’le colisée’ et si contact il y aurait, le signal serait un journal agité dans la main.

Quand il eut confirmation que c’est effectivement une figure des 22, Bordji Amar le récupéra et le transféra dans la forêt de Sidi Larbi (Khadra Est) chez un paysan apiculteur ; le profil du réfugié, grand blond au teint clair avec un accent de l’Est typique, aurait attiré l’attention des autorités et il aurait craint pour la vie de son invité.

Bordji Amar envoyait par petits groupes, des jeunes activistes pour un entrainement par le réfugié grand sportif, maitrisant les arts martiaux et quelques connaissances d’ordre militaire.

Benabdelmalek Ramdane assistera bien entendu à la réunion du 28/10/54 dans le Ghar Sidi Youcef (ferme Si Afif – Douar Ouled Bouziane) aux côtés des chefs de Wilaya V et du Dahra respectivement Larbi Ben M’hidi et Bordji Amar ainsi que les principaux militants de la première heure connus et reconnus dans la région. Mais il ne participera pas à l’insurrection programmée la veille du 1er novembre ; il sera abattu par la soldatesque française après un ratissage de la forêt le 4 novembre 1954 et deviendra le 1er Chahid de la révolution.

Sa non-participation directe aux actions se comprend du fait de sa qualité de membre des 22 et ses connaissances militaires pour servir dans le futur une révolution que personne ne savait quelle en serait la durée.

Son assassinat intervint au lendemain de l’arrestation de tous les activistes fichés par les renseignements généraux qui ont dû subir les pires tortures. La France coloniale avait inventé des semblants de fours crématoires avant Hitler ; le triste général Pelissier, ses enfumades et les 1200 civils carbonisés témoignent de l’horreur depuis un 18 juin 1845.

Sans minimiser la valeur d’un quelconque chahid où qu’il soit sur cette terre d’Algérie arrosée par leur sang, les mostaganémois avait souhaité que Bordji Amar soit reconnu, comme il se doit, en tant que Chef historique du Dahra et il mériterait bien que son nom soit donnée à une Daïra et il y a embarras du choix dans l’Est de cette Wilaya révolutionnaire.

Cette fois, ils l’ont exprimé clairement haut et fort…et même très fort !

*Détails obtenus chez le Moudjahed Belhamiti Mohamed dit Bendhiba devant un parterre de mostaganémois en son domicile.

Djamil Hadj Mohamed

Djamil Hadj Mohamed
Djamil Hadj Mohamed

Vérifiez également

CaptureAICY oran

ORAN ACCUEILLE « AFRICA IS CALLING YOU » du 21 au 28 octobre 2018

La 3ème édition de « AFRICA is calling you » aura lieu à ORAN du 21 au …

un commentaire

  1. Allah yerham chouhada. Merci hadj Mohamed pour les détails apportés et je pense qu’il est temps de brieffer les moudjahids encore vivants en vue de collecter un maximum de vérités sur la révolution de novembre 54.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

blog lam dep | toc dep | giam can nhanh

|

toc ngan dep 2016 | duong da dep | 999+ kieu vay dep 2016

| toc dep 2016 | du lichdia diem an uong

xem hai

the best premium magento themes

dat ten cho con

áo sơ mi nữ

giảm cân nhanh

kiểu tóc đẹp

đặt tên hay cho con

xu hướng thời trangPhunuso.vn

shop giày nữ

giày lười nữgiày thể thao nữthời trang f5Responsive WordPress Themenha cap 4 nong thonmau biet thu deptoc dephouse beautifulgiay the thao nugiay luoi nutạp chí phụ nữhardware resourcesshop giày lườithời trang nam hàn quốcgiày hàn quốcgiày nam 2015shop giày onlineáo sơ mi hàn quốcshop thời trang nam nữdiễn đàn người tiêu dùngdiễn đàn thời tranggiày thể thao nữ hcmphụ kiện thời trang giá rẻ