vendredi , 28 juillet 2017
Accueil / Culture / Le festival national du théâtre amateur de Mostaganem du 13 au 19 juillet

Le festival national du théâtre amateur de Mostaganem du 13 au 19 juillet

Que faut-il retenir de la conférence de presse donnée ce jour 9 juillet à la Maison de la culture ‘Ould Abderahmane Kaki’ par Mohamed Nouari le commissaire du festival national du théâtre amateur (FNTA) à l’occasion de la distribution du programme cette manifestation qui va se tenir du 13 au 19 juillet à Mostaganem ?

Le 50ème anniversaire du plus vieux festival algérien, maghrébin, africain et arabe n’a pas été épargné par la crise d’austérité qui sévit depuis plus d’une année.

Les organisateurs auraient voulu voir une manifestation grandiose avec toute la bonhomie qui a prévalu au lancement en 1967 par le SMA (scout musulman algérien) mais cinquante années sont passées par là, les temps ont changé et si l’art existe en tant qu’art/passion, le côté financier, les prétentions des uns et des autres et une certaine gabegie ont laminé ce qui restait d’enthousiasme.

Bien sûr, les correspondants de presse que nous sommes ont eu droit à un programme et des chiffres :

10 représentations en IN (pour la compétition)

24 représentations en OFF (dans 4 wilayate environnantes) dont 3 internationales (France – Espagne – Tunisie)

04 conférences et 02 après-midis poétiques

04 ateliers consacrés à l’expression corporelle, la chorégraphie, la scénographie et l’art théâtral

02 spectacles (Ouverture et clôture)

Pour une dizaine de troupes sélectionnées à l’échelle nationale sous quatre pôles (Ouest – centre – Est – et Sud) et 09 troupes pour les OFF.

Pour ce qui concerne le coût, nous en sommes à 5 Millions de dinars avec beaucoup de promesses de la part du Ministre de la culture pour sa révision à la hausse, de la part de monsieur le Wali qui instruit ses services de débloquer les crédits et d’effacer les dettes de la 49ème édition (9 Millions de dinars) ; des délibérations de l’APW vivement attendues.

Au fil de la conférence, la question des ressources souleva l’ire des participants se désolant de voir que cette édition qui devait être la manifestation – phare de l’évènement prestigieux ‘Mostaganem, capitale du théâtre 2017’ devient une semaine où il y aura du théâtre amateur qui fonctionnera sur des promesses de crédits. J’imagine l’exigence des bons de commande par les prestataires de service et je crains la crise pour le comptable.

Pourtant le 50ème anniversaire était censé se préparer une année à l’avance. La navigation à vue est à son comble. Le commissaire ne pouvait éluder les questions financières pertinentes et son expérience d’ex député lui a permis de jouer au funambule sur une corde tirée par la redoutable administration.

La révision du statut du festival a été courageusement posé. En effet, les interprétations des uns et des autres sur un article relatif à la portée d’un festival national par rapport à celui local ont plombé l’élan que les organisateurs ont toujours voulu donner à cet évènement et cela est ressenti depuis un certain temps.

« Le festival du théâtre amateur a vécu l’histoire de l’Algérie depuis son indépendance…cela veut tout dire ».

Le siège du festival fraichement acquis va servir entre autres à consolider le lien entre les 80 troupes d’amateurs recensée au niveau national, promouvoir l’art théâtral avec l’apport du département des arts de l’université ‘A. Ibn Badis’ de Mostaganem, envisager des rencontres-débats ; ensuite de servir de lieu d’archivage ou d’une banque de données (textes, conférences, pièces …). Pour cette dernière, la Bibliothèque principale ‘Dr Moulay Belhamissi’ est chargée de la numérisation des archives, un travail de ‘fourmi’ d’une importance capitale : la sauvegarde de la mémoire culturelle, ce patrimoine immatériel.

Ce qu’il faut reconnaître c’est que bon an mal an, le festival a eu lieu et certaines éditions représentaient 4 fois ce que prétend faire la 50ème édition. Espérons seulement que le 4ème art se maintienne chez nos jeunes et là l’espoir est permis (voir article ces jeunes sont l’espoir de l’Algérie que cela plaise ou non du 07/07/17)

 

*Le Sétifois s’associe à cet évènement en communiquant à ses lecteurs le programme du festival qu’ils trouveront dans ses colonnes et/ou en commentaire en bas de cet article

 De notre correspondant à Mostaganem, Djamil Hadj Mohamed

 Djamil Hadj Mohamed
Djamil Hadj Mohamed

Vérifiez également

Yasmina Khadra à la salle de conférence de Mostaganem

Yasmina Khadra à Mostaganem

Samedi 15 juillet – Djenatou El-Arif – Fondation méditerranéenne du développement durable. Deux bonnes heures …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

blog lam dep | toc dep | giam can nhanh

|

toc ngan dep 2016 | duong da dep | 999+ kieu vay dep 2016

| toc dep 2016 | du lichdia diem an uong

xem hai

the best premium magento themes

dat ten cho con

áo sơ mi nữ

giảm cân nhanh

kiểu tóc đẹp

đặt tên hay cho con

xu hướng thời trangPhunuso.vn

shop giày nữ

giày lười nữgiày thể thao nữthời trang f5Responsive WordPress Themenha cap 4 nong thonmau biet thu deptoc dephouse beautifulgiay the thao nugiay luoi nutạp chí phụ nữhardware resourcesshop giày lườithời trang nam hàn quốcgiày hàn quốcgiày nam 2015shop giày onlineáo sơ mi hàn quốcshop thời trang nam nữdiễn đàn người tiêu dùngdiễn đàn thời tranggiày thể thao nữ hcmphụ kiện thời trang giá rẻ