dimanche , 21 juillet 2019
Accueil / Jeunes / Qu’elle est belle cette jeunesse !

Qu’elle est belle cette jeunesse !

On jour on avait titré sur cette page ‘les jeunes sont l’avenir de l’Algérie que cela plaise ou non’ et depuis il y eut tellement d’articles sur la jeunesse et les jeunes que le journal ‘le setifois.com’ a supprimé certaines rubriques au profit de celles ‘Jeunes’ et ‘femmes’.

Dans toutes nos interventions nous n’avons cessé de clamer haut et fort que l’on n’écoute pas suffisamment les jeunes, il y a comme un hiatus dans la communication :

* que la question de la ‘Harga’ – j’allais écrire ‘hogra’ car c’est l’une qui entraine l’autre – n’est pas étudiée avec cette objectivité nécessaire pour toute étude scientifique qui plus est sociologique ;

* que la question de l’emploi est traitée à l’emporte-pièce ;

* que des investissements sont consentis aux ‘copains’ sans penser à la formation du personnel (voir nos articles sur le tourisme) mais cela est valable pour tous les secteurs. Tentez un recrutement à Sonatrach et ses filiales…Du rêve !

* que les dispositifs (ANSEJ-CNAC-ANDI) ont plus enrichi les riches mais surtout que la corruption a gangréné au départ les circuits au lieu de faciliter les procédures c’est devenu le parcours du combattant. 03 longues années pour ouvrir un simple café ! du vécu.

* Que les espaces de communication et d’expression culturelle presque verrouillés et quand un directeur de maison de culture reste ouvert à ces questions le verrou est autre : combien de fois ai-je dû intervenir auprès des responsables locaux de la culture pour payer le cachet de 30.000 Da à cette troupe de Mascara qui remplît la salle Ryma un après-midi de décembre 2017. A ce jour ils n’ont rien reçu alors qu’ils espéraient acquérir un ordinateur pour leur association. Du vécu ! Quant aux subventions c’est un autre débat, elles sont suspendues parait-il mais juste pour certains. Un festival du théâtre amateur à Mostaganem sans la participation d’aucune troupe locale au 50ème anniversaire et aux suivants…

Vous voulez que j’en rajoute !

Celles et ceux férus d’histoire ne cessent de rappeler que vingt-deux (22) jeunes ont décidé de prendre les armes pour libérer l’Algérie du joug colonial et seulement six (06) d’entre eux ont décidé du 1er novembre 1954.

Aujourd’hui les jeunes algériens se rendent compte qu’ils ne sont pas meilleurs ni pire que les jeunes du monde entier. Et avec Internet et les réseaux sociaux les frontières de la communication ont disparu, l’échange des idées s’intensifie, les expériences vécues ailleurs mieux comprises dans l’instant ‘t’, que la recherche du mieux-être est humain et universelle.

Si nos gouvernants n’ont pas saisi cela parce que l’ivresse du pouvoir rend aveugle, l’accumulation du capital rend obèse au point au point de boucher les oreilles et d’appauvrir voire tarir la pensée, les jeunes algériens ont dans un sursaut salutaire démontrer seulement leur vitalité qui présage une force pour laquelle il faut en tenir compte. Une force tranquille est nécessaire pour la construction et le développement du pays, le tsunami non.

« Donnez-moi un coin de votre paradis ou je vous entraine dans mon enfer » c’est ce que j’avais écrit un jour dans ma cellule quand un pays ‘mangeait’ ses enfants, ses cadres ; tiens par ce même chef de gouvernement qui tente de comparer l’Algérie à la Syrie. Une grand-mère me disait ‘Rabi rmeh’ (Dieu l’a aveuglé).

Ne pas manifester pacifiquement, ne pas parler de la houkouma et de ses déviances, pas choura ni de débats, pas de programmes lors des élections, se rabattre toujours sur le programme du Président (c’est pas moi c’est lui), cherchez la soumission d’un peuple ça peut marcher un an, dix ans, vingt ans…mais pas éternellement.

Faites confiance au jeunes sans clientélisme à tous les niveaux et vous verrez !

Quant à ce qui se passe dans mon pays ce n’est pas une crise, c’est la normalité des choses qui revient.

L’Algérie appartient à cette jeunesse quand même. Et mon Dieu qu’elle est belle !

Djamil Hadj Mohamed, auteur écrivain

Djamil Hadj Mohamed
Djamil Hadj Mohamed

Vérifiez également

jeunesse algérienne

Quelle place pour les jeunes dans le cercle du pouvoir ?

Lorsque je cherche à ouvrir les yeux à mon entourage on m’écoute poliment mais je …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

blog lam dep | toc dep | giam can nhanh

|

toc ngan dep 2016 | duong da dep | 999+ kieu vay dep 2016

| toc dep 2016 | du lichdia diem an uong

xem hai

the best premium magento themes

dat ten cho con

áo sơ mi nữ

giảm cân nhanh

kiểu tóc đẹp

đặt tên hay cho con

xu hướng thời trangPhunuso.vn

shop giày nữ

giày lười nữgiày thể thao nữthời trang f5Responsive WordPress Themenha cap 4 nong thonmau biet thu deptoc dephouse beautifulgiay the thao nugiay luoi nutạp chí phụ nữhardware resourcesshop giày lườithời trang nam hàn quốcgiày hàn quốcgiày nam 2015shop giày onlineáo sơ mi hàn quốcshop thời trang nam nữdiễn đàn người tiêu dùngdiễn đàn thời tranggiày thể thao nữ hcmphụ kiện thời trang giá rẻ