lundi , 19 novembre 2018
Accueil / Culture / LA FIEVRE DU SILA

LA FIEVRE DU SILA

23è édition du Salon International du Livre d'Alger

Le salon international du livre d’Alger 2018 est décevant sur le côté organisation, aménagement, promotion de la lecture, reconnaissance de nos grands écrivains, prix des livres… Je m’explique !

Organisation et aménagement, des stands pêle-mêle, on a eu droit cette année à un stand ‘bouffe’ (nourriture du ventre) ; le site de la foire mériterait de faire peau neuve, routes, parking,  panneaux d’indication, aération, surchauffe, l’air est vicié… On dirait que les gestionnaires dans l’événementiel débutent dans le métier. On accepte leur amateurisme à la 1ère édition.

Pas de prospectus ni de plan à distribuer pourtant ils partent en mission à l’étranger, ils ne voient pas comment ça se passe ? Peut-être Mr TAQACHOUF est passé par là. Surement !

La promotion des livres est une honte : une petite nouvelle chez un éditeur 72 pages police 14/16 330DA « c’est pour encourager la lecture chez nos ados alors que le coût d’impression dépasse les 400DA » m’assomme-t-on. Hé ben !  Les 40 librairies à l’échelle nationale  ressemblent aux compagnons d’Ali Baba…à les entendre

Le passage des stars Yasmina Khadra et Kamel Daoud donne du baume au cœur, finalement les algériens  lisent et achètent un roman à 900DA. Mais quelle chaine autant que celle du lait à quelques centaines de mètres. C’est quoi ça ? Yves, un ami français à qui on faisait visiter le salon me disait «ce n’est pas cher à peine 5 euros un roman, le même en France est à 13/15 euros ». Je répondis tout de go « oui en France il représente 1% du SMIC (étudié et qui évolue selon un taux d’inflation variant à moins de 0.5% par an) et en Algérie c’est 5% du SNMG (fixé au 01/01/2012 et resté stable depuis alors que le taux d’inflation réel est à deux chiffres chaque année). La différence est là !

Que retenir  de ce SILA 2018 ?

Je ne parlerai que des Mostaganemois et de celles et ceux qui les aiment :

Abdelkader Bendameche avec  ses ouvrages toujours intéressants qui vous rappellent la richesse de notre patrimoine culturel ‘Cheikh Hadj Mrizek’ (2016) ou ‘El mouhim fi diwan echir el melhoun’ en 3 tomes : c’est toujours un plaisir de discuter avec ce conseiller du Ministre de la culture,  Président du conseil des arts et des lettres et Commissaire du festival de la poésie Melhoune. En fin connaisseur du monde de la musique chaabi, à chaque fois il nous livre des textes et ouvrages magnifiques sur la culture algérienne. Il mérite tout le respect pour ce qu’il fait en toute modestie. « C’est le premier ouvrage qui montre un pilier de la musique chaabi  Hadj M’rizek » publié chez Alpha Editions.

Amina Mekahli  sort son 3ème ouvrage, un recueil de nouvelles ‘ Les éléphants ne meurent pas d’oubli’ toujours chez ANEP. Je n’en dirais pas plus puisque j’ai promis un article après sa lecture. On commence à apprécier l‘auteure pour sa poésie originale, ses rêveries du Sud  et ses traductions des répliques du terroir. ‘Elle est de nous’ !

Lila Benzaza fait son entrée au SILA au stand de l’ANEP avec ‘Un arbre fleurira à l’aube’, l’auteure est à son énième ouvrage, une nouvelle également. Elle aime raconter des histoires  de femmes sans tomber dans la misandrie comme certaines.

Kamel Daoud avec son roman ‘le peintre dévorant la femme-ma nuit au musée’…Déjà l’extrait nous donne envie de rentrer dans l’imaginaire de l’auteur talentueux, notre fierté.

Et hors salon ou au stand des SDF on trouvera Habib Amar  avec son ‘carpe diem’ (traduction ‘hchicha talba mricha’) paru en France et bientôt sera disponible en Algérie. Tout comme Ahmed Nafsaoui et Djamil Hadj Mohamed avec ‘l’Algérocain’ et seul comme un grand avec ‘Mostaganem croquée par le mot’ deux recueils de poésie chez ‘les éditions du Net’(France).

J’ai rencontré aussi des hommes et femmes qui aiment Mostaganem et qui y sont souvent il s’agit en l’occurrence de Mme Naget Khadda, Denis Martines qui rend hommage à l’artiste peintre Atlan, des années quarante du 20ème siècle, qui aura été le premier berbère juif, à intégrer l’identité africaine dans son œuvre plastique , Abderahmane Djelfaoui qui surement est en train de préparer quelque chose pour notre bon plaisir ‘Anna Greki’* se vend bien et mérite d’être réédité, Youcef Tounsi avec ‘Cendres froides’*, Yasmina Khadra avec ‘Khalil’* …

Fodhil Abdenacer Derdour qui sort une nouvelle ‘Portée cadencée’chez l’ENAG ‘avec qui j’ai eu un entretien franc et direct entre auteurs…On avait le cœur gros !

Fort heureusement il y eut des fous rires avec Jaoudet  Gassouma, l’auteur qui raconte autrement l’Algérie et ses paradoxes ou ses contradictions, cette Algérie si belle ; lire ses deux romans ‘Zorna’ , ‘Cubaniya’ aux Editions Chihab et un ouvrage dans la collection « Sportifs » ‘Salima Souakri ceinture noire cœur blanc’.

Je ne conclurai pas sans noter que c’est un  rendez-vous incontournable pour réunir l’écrivain, l’éditeur et le lecteur mais ce qui se dit dans les tables rondes ne sont que des constats et jérémiades ressassés à volonté. Le même discours…D’une vacuité…On n’avance pas. Le livre pose problème à tous les niveaux et à mon avis les politiques adoptées ne correspondent pas aux attentes des algériens. Ce n’est pas un salon, fut-il international, qui nous fera oublier  les déboires de l’auteur, de l’éditeur et du lecteur.

*lire les articles correspondants dans la rubrique CULTURE

De notre chroniqueur culturel, Djamil Hadj Mohamed

Djamil Hadj Mohamed
Djamil Hadj Mohamed

Vérifiez également

sila-2017-livre-alger-salon

La Chine, l’invité d’honneur du Salon International du Livre d’Alger (SILA) 2018

Le 23ème Salon International du Livre d’Alger (SILA) qui clôture traditionnellement les événements culturels de …

un commentaire

  1. Salut le setifois en chef, tres agreable couverture de ce Sila merci pour le clin d’oeil et pour l’equite des passages, article tres sympathique et tres empathique, y’aurait il la patte d’un ecrivain talentueux derriere tout cela!? voila un bon motif d’enquete. El mouhim que la lumiere continue de t’accompagner
    Jaoudet Gassouma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

blog lam dep | toc dep | giam can nhanh

|

toc ngan dep 2016 | duong da dep | 999+ kieu vay dep 2016

| toc dep 2016 | du lichdia diem an uong

xem hai

the best premium magento themes

dat ten cho con

áo sơ mi nữ

giảm cân nhanh

kiểu tóc đẹp

đặt tên hay cho con

xu hướng thời trangPhunuso.vn

shop giày nữ

giày lười nữgiày thể thao nữthời trang f5Responsive WordPress Themenha cap 4 nong thonmau biet thu deptoc dephouse beautifulgiay the thao nugiay luoi nutạp chí phụ nữhardware resourcesshop giày lườithời trang nam hàn quốcgiày hàn quốcgiày nam 2015shop giày onlineáo sơ mi hàn quốcshop thời trang nam nữdiễn đàn người tiêu dùngdiễn đàn thời tranggiày thể thao nữ hcmphụ kiện thời trang giá rẻ