lundi , 19 novembre 2018
Accueil / Economie / MOSTAGANEM : COLLOQUE INTERNATIONAL SUR ‘L’APRES PETROLE’ : UNE PAUSE POUR REFLECHIR SUR L’AVENIR

MOSTAGANEM : COLLOQUE INTERNATIONAL SUR ‘L’APRES PETROLE’ : UNE PAUSE POUR REFLECHIR SUR L’AVENIR

Ce colloque international sur « l’après pétrole » qui se déroule les 23 et 24 courant à l’Université Abdelhamid Ben Badis de Mostaganem est en fait dans sa 2ème édition après celle de 2016, il portera essentiellement sur ‘les échanges commerciaux et les enjeux économiques de la zone euro-méditerranéenne’.

Après l’entame de l’hymne national et l’allocution de bienvenue du doyen de la faculté des sciences économiques et commerciales Mr Chaa Abdelkader puis l’ouverture officielle du recteur de l’université Mr Belhakem Mustapha qui résumèrent en quelques mots pour situer l’importance de cette rencontre d’illustres universitaires venus de tous horizons( Mauritanie , Irak, Maroc, France) et (Tlemcen, Temouchent, Oran, Relizane, Sidi Bel Abes, Mascara, Chlef, Médéa, Alger, El oued…sans oublier ceux de Mostaganem).

« L’espace euro-méditerranéen comprend certainement des producteurs et des consommateurs de la ressource énergétique fossile (gaz et pétrole) et la question de l’après pétrole c’est aussi une interrogation ‘quel avenir pour l’Algérie ’ justement dans cet espace. La réflexion qui sera engagée sur cette question ne signifie nullement minimiser l’importance de cette ressource énergétique existante actuellement abondement mais plus mettre en valeur les autres potentialités dont recèle le pays. »

« Ce colloque devrait aboutir à des résolutions et recommandations de penseurs, d’universitaires, intellectuels, spécialistes en la matière pour que des stratégies se mettent en place dans le processus de développement  initié dans nos politiques économique et sociale. »

La matinée a été réservée dans un timing plus ou moins respecté à des intervenants qui donnèrent le ton  par différentes analyses toutes intéressantes. On apprendra avec Kamel Malik Bensafia de l’université de Chlef, la vulnérabilité de l’économie de l’Algérie et la vérité du taux de change euro/dollar quand les exportations du pétrole/gaz  se fait en dollar et les importations essentiellement en euro  ; avec MY.Boumghar du CREAD l’intégration régionale et transformation : examen de l’expérience de l’Algérieen nous rappelant les associations et échanges à savoir l’accession à l’OMC, l’Union Européenne, la zone arabe et le partenariat avec la Tunisie  depuis 2005 à 2009 et ce n’est que par  l’intégration économique de l’Algérie à ces espaces qu’elle pourrait réellement se diversifier.

Le mauritanien Dr Taleb Mostefa Ould Harem discourra sur l’intégration maghrébine et le ratage tant les échanges sont faibles. L’intervenant suivant en l’occurrence Youcef Mebbani de l‘université de Lille adoptera un style plus attentionné sur les effets réciproques de l‘instabilité du marché des hydrocarbures dans le bassin méditerranéen en posant des questions – en fait des questions qui deviennent des hypothèses de base à toute recherche universitaire sur l’épineuse question « l’après pétrole » qui elle-même devient interrogative. On retiendra essentiellement la question de la transition énergétique et son coût, les ambitions de l’Algérie au vue de la ‘nonchalance’ affichée quant aux défis  majeurs qui se posent à l’Algérie. Des problématiques pour faire bouger d’abord la sphère académique qui nécessairement devra faire pression sur la sphère politique à même d’adopter des démarches prospectives pour un développement…durable. Il rajoutera dans le cadre d’un débat que les lois de finances ne devraient plus s’élaborer sur le prix moyen du pétrole…la diversification s’impose en répondant à notre question : Faut-il attendre l’épuisement des ressources énergétique fossiles  pour exploiter d’autres potentialités aussi intéressantes les unes que les autres. Il rajoutera à bon escient  que « justement l’intelligence économique se pose sur cette question existentielle d’épuisement et après ? »

Les interventions se poursuivront pendant les deux jours et le débat promet d’être riche.

L’université de Mostaganem peut se targuer d’avoir organisé un colloque scientifique de grande importance et il mériterait que les interventions soient consignées dans un recueil arabe/français qui servirait de support à des mémoires et thèses.

Djamil Hadj Mohamed

Ecrivain- Auteur

Djamil Hadj Mohamed
Djamil Hadj Mohamed

Vérifiez également

Les voitures « made in Algeria » à l’honneur

Les concessionnaires automobiles prendront part pour la première fois à la 26ème édition de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

blog lam dep | toc dep | giam can nhanh

|

toc ngan dep 2016 | duong da dep | 999+ kieu vay dep 2016

| toc dep 2016 | du lichdia diem an uong

xem hai

the best premium magento themes

dat ten cho con

áo sơ mi nữ

giảm cân nhanh

kiểu tóc đẹp

đặt tên hay cho con

xu hướng thời trangPhunuso.vn

shop giày nữ

giày lười nữgiày thể thao nữthời trang f5Responsive WordPress Themenha cap 4 nong thonmau biet thu deptoc dephouse beautifulgiay the thao nugiay luoi nutạp chí phụ nữhardware resourcesshop giày lườithời trang nam hàn quốcgiày hàn quốcgiày nam 2015shop giày onlineáo sơ mi hàn quốcshop thời trang nam nữdiễn đàn người tiêu dùngdiễn đàn thời tranggiày thể thao nữ hcmphụ kiện thời trang giá rẻ