lundi , 19 novembre 2018
Accueil / Culture / ALGERIEN ! JE NE SUIS PAS EN DEHORS DE L’HUMANITE

ALGERIEN ! JE NE SUIS PAS EN DEHORS DE L’HUMANITE

A la lecture d’un texte au titre assassin ‘Ligne rouge aux intrus-actuels (faux intellectuels)’ avec un jeu de mots pas risible du tout voire ridicule paru sur un mur facebook d’une association qui se veut être un club de réflexion de bon aloi, je me suis souvenu d’un de mes textes publié sur ma page à l’occasion du 16ème sommet de la Francophonie à Madagascar où l’Algérie était l’invitée spéciale ; je le reproduis ici en réponse à celui de l’association en toute amitié.

En lisant un article sur la participation de l’Algérie, en tant qu’invitée spéciale du 16ème sommet de la Francophonie qui s’ouvre Dimanche à Madagascar en présence de notre Ministre des affaires étrangères, je me suis souvenu de cet article réclamé sur la francophonie, j’avais acquiescé en insistant la francophonie vue par un algérien.

Je crois que j’appartiens à une nation qui n’a aucun complexe vis-à-vis des langues encore moins à celle du français. De mon identité originelle amazigh maîtrisant la langue de l’islam, le français par obligation est venu couronner ma tolérance et mon aptitude à une écriture ambidextre. En fait mon horizon s’est élargi, mon esprit cartésien s’est appliqué à décrypter ma sensibilité orientale. Si mes idées s’énoncent clairement, certainement que les pensées de mon cœur s’associent dans une harmonie comme le ciel quand il épouse la mer.

Il est inutile ici de définir la francophonie sauf que je retiendrai l’aspect communauté linguistique, le passé commun ou encore l’organisation politico-économique ; définitions d’ailleurs qui ne me satisfont pas parce que par essence l’amazigh (ce rebelle épris de liberté) refuse ce cantonnement ou ce répertoire dans lequel la colonisation a tenté de l’y enfermer pendant 132 ans.

Je n’appartiens pas à la langue française c’est elle qui m’appartient et j’en userai et abuserai autant qu’il me conviendra. Et par là elle se trouvera enrichie de ma foi, de cette altérité qui caractérise les gens de ma terre nourricière, de ces vécus forts en émotion qu’ils soient abjects ou formidables, de cette perméabilité de ma triptyque qui me façonna depuis ma tendre enfance.

Ainsi le français voulant affaiblir l’amazigh et l’arabe s’est retrouvé avec deux alliés pour le renforcer et aujourd’hui il leur doit la survie. Si cette langue se perd sur la rive nord, la rive sud est toute disposée pour la faire revivre pour peu que les arrière-pensées ne viennent altérer la générosité et l’intelligence séculaire des maghrébins.

C’est quoi être intellectuel ? une question qui mériterait bien une thèse de doctorat qui se diffuserait dans tous les journaux afin de mettre fin aux critiques très souvent entendues sur la rivalité supposée arabophone – berbérophone – francophone qui n’existe que dans la tête de celles et ceux qui refusentde voir une Algérie telle qu’elle est, c’est-à-dire UNIE et PLURIELLE. Notre histoire exceptionnelle de plus de 5000 ans placerait l’Algérie presque au centre du monde avant la dérive des continents, une Algérie où tant de civilisations y vécurent et laissèrent leurs empreintes. Cette richesse incommensurable s’est délitée au fil du temps par ces faux problèmes, ces pseudos leçons d’arabité et d’appartenance à une religion – qui au demeurant est une affaire tout à fait personnelle, individuelle entre l’homme et son Créateur. Quant à la langue du Coran, de récentes études ont démontré que c’est une langue arabe autrement plus châtiée que celle que l’on entend dans nos rues de Tanger à Tunis en passant par Tamanrasset ou mieux encore quand nous sommes dans les bras de nos valeureuses mamans.

Pour une association qui se veut culturelle et bien-pensante et que ses écrits soient objectifs, ses documents authentiques et son apport effectif pour l’histoire de notre pays, il est indéniable que le niveau doit être autre et les querelles de chapelles (ou de mosquées) évitées à chaque fois. Qu’on se trace une ligne rouge dans le sens de ne pas tomber au ras des pâquerettes, OUI. Cela ne sert ni l’intellectuel, ni l’association et encore moins l’Algérien.

Maintenant donnez-moi votre définition de l’intellectuel et je vous dirais qui vous êtes : apparatchiks, opposant politique, attentiste, thuriféraire, universitaire, scientifique, spécifique, philosophe, caméléon, maffieux, rêveur, un petit chouiya de tout ça,hors cadre…

De notre chroniqueur culturel, Djamil Hadj Mohamed

Djamil Hadj Mohamed
Djamil Hadj Mohamed

 

Vérifiez également

Capture presse 8

LA PRESSE ELECTRONIQUE EST LA PRESSE DES JEUNES

L’occasion d’écrire un coup de gueule m’a été offerte cette semaine par deux interventions que …

4 commentaires

  1. SI AFIF MOHAMED BEL HABIB

    Avec cette publication ‘sur chapeau de roues’ tu me rappelle un célébre film d’époque  » Le retour du grand blond ». Tu nous a manqué et sommes ravi de ton retour sur la toile, au diable zina b….. Bref comme disait pépin et pour en revenir à ton billet, le comprendre et saisir ton message,il aurait été efficient d’y annexer une « explication de texte » pour permettre à son destinataire de le décoder et le déchiffrer.

  2. Noureddine Ouldbey : La sagesse est une intervention là où il faut intervenir

    Mr Djamil,je ne sais pourquoi tu as fait tout ce tapage médiatique à cause d’un opinion que j’ai su développé sur mon mur tout d’abord avant de le partager sur le mur de l’association ENADI el FIKRI el MOUSTAGHANIMI , je vous avance que dans mes moeurs et convictions ,je ne parle que sur fondement et observations ,peut être ce petit mot que j’ai utilisé de intrus actuel assigne les faux intellectuels qui ne cessent de martyriser et dénigrer les symboles de la nations, la langue arabe qui est le support de notre religion et puis l’islam ,tout en investissant sur des défauts ou fausses interprétations engendrés par certains qui sont comptés sur l’islam  » extrémistes » et refusant toutes tolérances et dialogue qui prétendent monopolisé la vérité absolue , nous on n’est pas de cette motte de terre , ce que j’ai ciblé en lisant certains articles de chroniqueurs qui ont la couleur de notre peau ,qui sont solliciter dans les clubs d’outre mer et qui ne cessent de harceler les principes de notre personnalité au nom de la liberté d’expression ,devant ces attitudes qui font le plein de critiques ,je me suis toujours poser quelques questions ,pour quoi cet acharnement contre nos symboles et nos valeurs dans un style comique ? Ou bien C’est un rôle qui sont chargés de le faire pour gagner un petit confort ailleurs ,ou juste une critique pour étalonner et corriger nos défauts pour nous remettre à l’ordre et nous éveiller de notre léthargie , ce que je sais tout en mettant ma main au feu que la France n’a pas encore digérer notre indépendance ,et dans ses desseins ,il n’y a que la langue qui peut reproduire son ingérence si elle arrive à produire et cloner des francophiles et je ne dis pas francophones qui peuvent travailler dans un sens contraire de ses complots et défendre nos symboles par le biais de cette jolie langue de Molière qui reste à l’instar de toutes les langues du monde un patrimoine universel plus que national .
    Pour terminer un intellectuel se définit par dire ce qu’on sait par compétence en se démarquant de toute ignorance et qui écoute plus qu’il parle et qui se postule au service du bienfait en toute modestie
    فهو الرجل العاقل حينما يتكلم لا يجهل على الناس بمعنى يدري ماذا يقول وأشقى الناس هو الرجل الذي لا يعلم ولا يدري أنه لا يعلم والشهادة العلمية ليست عنوانا على العقل ،فالمتعلم ليس بالضروره أن يكون عاقلا قال الله تعالى كمثل الحمار يحمل أسفارا أي كتب من العلم

  3. Par définition une langue est un système conventionnel permettant la communication entre les individus sans plus , ce n’est ni un reflet de culture ni de régionalisme encore moins d’appartenance à mon sens et voir que cela traîne toujours sur nos scènes de débat à l’heure ou le petit sud africain se lance pour mars me chavire le coeur à dire vrai . Maintenant revenons à la petite question sournoise si vous me permettez de la qualifier ainsi. Qu’est ce qu’un intellectuel ? Est ce un curieux passionné ? Un lecteur assoiffé ? Une encyclopédie humaine ? Un sage à l’aube de sa vie ou simplement un penseur à sa guise ? Est ce un tout ou un rien qui se compose d’un peu de tout ? Je ne saurais mettre dans un moule ce qui ne sauras épouser une seule forme néanmoins quelque chose me dit que dans les entrailles de ces questions se promènent déjà ses traits .

  4. Enfin on me comprend Merci Iby!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

blog lam dep | toc dep | giam can nhanh

|

toc ngan dep 2016 | duong da dep | 999+ kieu vay dep 2016

| toc dep 2016 | du lichdia diem an uong

xem hai

the best premium magento themes

dat ten cho con

áo sơ mi nữ

giảm cân nhanh

kiểu tóc đẹp

đặt tên hay cho con

xu hướng thời trangPhunuso.vn

shop giày nữ

giày lười nữgiày thể thao nữthời trang f5Responsive WordPress Themenha cap 4 nong thonmau biet thu deptoc dephouse beautifulgiay the thao nugiay luoi nutạp chí phụ nữhardware resourcesshop giày lườithời trang nam hàn quốcgiày hàn quốcgiày nam 2015shop giày onlineáo sơ mi hàn quốcshop thời trang nam nữdiễn đàn người tiêu dùngdiễn đàn thời tranggiày thể thao nữ hcmphụ kiện thời trang giá rẻ