mardi , 24 octobre 2017
Accueil / Culture / Ain Defla et Souk Ahras s’invitent au Théâtre de Mostaganem !

Ain Defla et Souk Ahras s’invitent au Théâtre de Mostaganem !

Mostaganem, capitale du théâtre 2017 accueille cette semaine les wilayate de Ain Defla et Souk Ahras !

Ce mercredi c’est Ain Defla qui inaugure avec une exposition dans le hall du Théâtre régional ‘Djillali Benabdelhalim’ sur l’Emir Abdelkader et la ville de Miliana. Un moment très enrichissant avec l’animatrice qui nous expliquera ce que recèle la ville de Miliana comme patrimoine authentique. Elle nous parlera d’histoire en général et plus particulièrement du gouvernorat ottoman de la ville dès 1835 avec la construction du siège dénommé ‘Dar el Amir’ ; il sera également question du musée de manufacture d’armes du temps de l’Emir en raison de la disponibilité d’un minerai de fer dans les monts du Zaccar. Et pour l’anecdote, on saura que Miliana a fourni le fer pour la construction de la tour Eiffel.

La soirée débutera par une représentation musicale d’un trio ‘El ahraredahra’ (Les libres du dahra) qui dans le genre marocain fera danser toute la salle remplie essentiellement de colons venus des villes de l’ouest. Il ne faut pas beaucoup pour créer une ambiance de fête chez les jeunes algériens.

Souk Ahras donnera le top au théâtre avec un monodrame de son association culturelle, exécuté avec beaucoup de brio. Seul sur scène, le pompier retiendra l’attention du public de jeunes surtout qu’il s’est déguisé à plusieurs reprises : danseuse de cabaret, imam, intellectuel et pompier dans un décor correct.

La pièce s’intitule ‘El kabous’ (le cauchemar) qui aborde un sujet particulier à savoir l’extinction des feux (entendre feu dans tous les sens : incendie, feux de forêts, accident domestique, attentat terroriste, même le feu de la fitna (la discorde) … le pompier va rêver d’éteindre le feu de l’enfer (la géhenne) ce qui créera le courroux de la population et du monde religieux. Un blasphème ! criera-t-on. Et le pompier épris de bonté envers l’Autre réussira dans son rêve à lui dans son cauchemar pour les autres. Un problème d’ordre métaphysique, une question existentielle judicieusement posée : n’a-t-on pas le droit d’éteindre le feu de notre propre enfer justement en aidant son prochain. Ne nous commande-t-on pas de prier ‘Allah épargne-nous les supplices du feu de l’enfer (Qina 3adab enar).

Un spectacle plaisant ! On rit, on pleure, on crie, on se questionne, on doute, on insulte, on prie, on congratule, on sue…avec le comédien. C’est ça le théâtre de Souk Ahras !

De notre correspondant à Mostaganem, Djamil Hadj Mohamed

 Djamil Hadj Mohamed
Djamil Hadj Mohamed

Vérifiez également

Capture Nadjib St

Nadjib Stambouli, vous connaissez le journaliste, découvrez l’écrivain !

Peut-on écrire sur un auteur qu’on n’a pas lu ? Certes Non et si on le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

blog lam dep | toc dep | giam can nhanh

|

toc ngan dep 2016 | duong da dep | 999+ kieu vay dep 2016

| toc dep 2016 | du lichdia diem an uong

xem hai

the best premium magento themes

dat ten cho con

áo sơ mi nữ

giảm cân nhanh

kiểu tóc đẹp

đặt tên hay cho con

xu hướng thời trangPhunuso.vn

shop giày nữ

giày lười nữgiày thể thao nữthời trang f5Responsive WordPress Themenha cap 4 nong thonmau biet thu deptoc dephouse beautifulgiay the thao nugiay luoi nutạp chí phụ nữhardware resourcesshop giày lườithời trang nam hàn quốcgiày hàn quốcgiày nam 2015shop giày onlineáo sơ mi hàn quốcshop thời trang nam nữdiễn đàn người tiêu dùngdiễn đàn thời tranggiày thể thao nữ hcmphụ kiện thời trang giá rẻ