samedi , 25 novembre 2017
Accueil / Culture / ‘Adda zine el hadda’ faut pas le rater celui-là !

‘Adda zine el hadda’ faut pas le rater celui-là !

Celles et ceux qui ont raté la soirée de ce samedi au Théâtre ‘Djillali Benabdelhalim’ de Mostaganem où se représentait Samir Bouanani dans son One man show ‘Adda Zine el Hadda’, doivent s’en mordre les doigts. Un spectacle hilarant ! Il fait du bien.

Le 1er spectacle auquel j’assiste en ce mois de ramadhan car les horaires ne sont pas toujours compatibles avec les veillées religieuses. Il faut dire que la programmation est riche en ce mois spécial.

Pour revenir au comédien oranais Samir Bouanani, un quadragénaire, titulaire d’un diplôme d’art dramatique mais qui ne le servira pas pour faire carrière mais juste pour assouvir sa passion du théâtre. Il et connu du public parce qu’il n’est pas à sa première représentation ‘Nessine ouaslatine de Alloula où il décroche en 2003 le prix du meilleur comédien au festival international de Carthage et ensuite ’Metzewedj fi ‘Otla (marié en vacances), un succès qu’on n’est pas près d’oublier.

2016 il nous propose ce spectacle : un harrag qui se retrouve échoué avec une star du cinéma et qui vont vivre dans une forêt en attendant les secours. Mais Adda fera tout pour ne pas être retrouvé et poursuivre son idylle avec sa star. Il en était fan auparavant. Adda est un harrag sur un bateau de croisière où la star s’y trouvait. Samir bouanani jouera plusieurs rôles : Adda, la star, le policier qui suppose une séquestration, la mère de Adda, la sœur de la star. Il est à mourir de rire dans les rôles féminins.

On abordera les conditions d’Elharga, la dérision sur la mort, la drague et le pédantisme de la star vis-à-vis du moins que rien de Adda (déjà son nom est un problème), le rapport avec la police, la vie à deux, les préparatifs du mariage temporaire… je ne raconterai pas la fin.

Le texte est riche en rebondissements dans un dialecte oranais pur – écrit par toujours par Mourad Senouci apparemment son ‘parolier’ (le tandem marche bien) – est totalement maîtrisé par le comédien. Il occupe la scène, à l’aise, le spectacle monte en puissance au fil du temps et il finit par vous …finir. Un fou rire et je n’étais pas le seul, les spectateurs, beaucoup d’enfants ont fait de même ; ils ont applaudi longtemps à son grand bonheur.

Finalement je me rends compte que les algériens excellent dans le monologue et c’est tant mieux. C’est du beau spectacle, une production de « Masrahenass ».

De notre correspondant à Mostaganem, Djamil Hadj Mohamed

 Djamil Hadj Mohamed
Djamil Hadj Mohamed

Vérifiez également

thumbnail_Capture Club 1

Club du musée du Moudjahid de Mostaganem : A propos du cinéma et de l’histoire !

Cet après-midi de fin de week-end, le club du musée du moudjahid organise une rencontre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

blog lam dep | toc dep | giam can nhanh

|

toc ngan dep 2016 | duong da dep | 999+ kieu vay dep 2016

| toc dep 2016 | du lichdia diem an uong

xem hai

the best premium magento themes

dat ten cho con

áo sơ mi nữ

giảm cân nhanh

kiểu tóc đẹp

đặt tên hay cho con

xu hướng thời trangPhunuso.vn

shop giày nữ

giày lười nữgiày thể thao nữthời trang f5Responsive WordPress Themenha cap 4 nong thonmau biet thu deptoc dephouse beautifulgiay the thao nugiay luoi nutạp chí phụ nữhardware resourcesshop giày lườithời trang nam hàn quốcgiày hàn quốcgiày nam 2015shop giày onlineáo sơ mi hàn quốcshop thời trang nam nữdiễn đàn người tiêu dùngdiễn đàn thời tranggiày thể thao nữ hcmphụ kiện thời trang giá rẻ